La chanson que jamais je ne jouerai 

                                                           À Federico  Garcia Lorca

 

La chanson que jamais je ne jouerai

Somnambule,  je la chante à la lune

Au printemps magnolia

Au parfum mauve des lilas.

Est-ce que mon âme s'envolera

Loin, brisant les barbelés

Comme une voix grondant

Par dessus les marées ?

Je l'ai griffonnée là,

Sur le mur du cachot :

Rendez-moi les oiseaux,

Les oiseaux qui m’appellent

À  travers les barreaux.

Ma vie, ils l'ont saisie, captive

Sur une route blanche

Où tremble la lumière,

Où fleurit le genêt.

La chanson que jamais je ne jouerai

Elle chante pour ne pas pleurer,

Aube ivre de rosée,

Guitare aux doigts fêlés,

Elle danse pour ne pas tomber

Criblée d'étoiles

Elle crie, oiseau sauvage abattu

En plein vol.

Non! Les orbites des fusils cernés,

Je ne veux pas les voir !​

 

Extrait de Banquet de mots

 

Foire de l' avent

Allan

Dimanche 1 Décembre

Mich' elle soufflera des poèmes à l'oreille des passants et présentera un recueil de poésie pour enfant

FLOCON CHATON et son dernier recueil de fables

AU FABULEUX CHAT NOIR

  • Facebook Mich'elle Grenier
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now